Avoir 50 ans et être airsofteur, est-ce bien raisonnable ?

5 messages dans ce sujet

Avoir 50 ans et être airsofteur, est-ce bien raisonnable ?

 

C’est autour d’une bonne bière, lors de la dernière réunion de bureau que notre chère président nous faisait part de cette question métaphysique (ou bien seulement « physique ») que sa femme lui avait récemment  posé …

Bien que notre président soit encore jeune, il n’avait pas réalisé que moi j’étais concerner par le sujet (même si je n’ai que 49 ans ½…). Et oui, c’est bientôt mon tour, de passer la dangereuse frontière du demi-siècle, au grand plaisir de certains, et sans doute au regret d’autres moins enthousiastes, a posteriori… Mais bon, c’est comme ça, je suis né en 1968 et la cinquantaine, pour moi, c’est très bientôt. Me voilà donc bientôt quinquagénaire, comme on dit…

 

Alors, oui, la question est bien de savoir si tout ça est bien raison­nable.

Déjà, pour planter le décor, non seulement je suis un « jeune airsofteur ». J’ai en effet commencé à pratiquer l’airsoft seulement en 2015, pour partager une « activité » avec mon fils Joseph (tous juste 18 ans alors)… J’ai la chance d’avoir un fils « jeune adulte », c’est à son contact quotidien  que je parviens à faire abstraction des années qui passent, inéluctable­ment. Sauf  les dimanches d’airsoft , car il court trop vite le jeune lapin (et il vise juste) à mon grand regret. Que voulez-vous, c’est comme ça , c’est la vie…

 

Suis-je un « jeune vieux », ou un « vieux jeune » ? N’y voyez-vous point de différence ?

Eh bien, cela n’est pas du tout pareil, en effet. Car en l’occurrence, « je suis un jeune, mais depuis plus longtemps que vous ! ». Car il ne faut pas se voiler la face, à 50 ans, on a quand même des kilomètres au compteur, nonobstant tout l’entrain et le dynamisme qui nous animent…

Je suis d’ailleurs ravi du fait que même s’ils sont assez rares, d’autres airsofteurs d’un "certain âge" participent activement à nos parties. Courir, viser, tirer, se jeter à terre, esquiver les billes, tout ça contribue sans nul doute à garder la forme, du moins autant que faire se peut. Et puis, je ne suis pas le plus « âgé » de l’association ...

Loin de moi, je l’espère, la caricature du « papy flingueur », car en général, si on ne regarde pas de trop près, on a du mal à dis­tinguer les airsofteurs d’un âge avancé, des plus jeunes, qui certes courent peut être un peu plus vite, et ont, il faut bien l’avouer, de meilleurs réflexes et une plus grande agilité, pour la plupart… Mais bon, malgré nos rhumatismes, notre souffle court et nos hanches en plastique qui couinent ; on a encore du répondant et de la monnaie (ou des billes) à rendre.

Nous autres, les «airsofteurs d’âge mûr», on est des gars sérieux, mais on ne se prend pas au sérieux, et l’airsoft que nous pratiquons à la SWATA nous ressemble. Et prendre un « bain de jeunesses » un week-end sur deux (cela suffit, faut pas exagérer non plus..) nous permet d’oublier les années qui passent.

 

Il me semble important d’expliquer à nos « jeunes amis airsofteurs » (c’est à dire ceux qui n’ont pas encore atteint la quarantaine) ce qui fait que leurs aînés ont eu aussi « la classe ».

Déjà, pour commencer, on n’éprouvent pas le besoin de courir bête­ment dans tous les sens. Une fois le scé­nario présenté, tout le monde se précipite dans tous les sens, eh bien nous, on  laisse tout le monde partir.  On sait prendre le temps de réfléchir, de jauge la situation (et ça économise nos moyens). On joue  plus avec notre  tête qu’avec nos jambes... Bien sou­vent, on va préférer laisser les jeunes se fatiguer tout seul et attendre le bon moment avant de passer à l’action.

On n’a pas besoin de lâcher de lon­gues rafales pour atteindre notre cible, car nos billes trouvent naturellement leurs objec­tifs. Le tir instinctif au jugé n’a pas de secret pour nous et chaque coup porte, et ceux qui disent le contraire sont jaloux et de mauvaise foi ...

Le contrecoup, c’est que l’on est tellement bon que beaucoup de p’tits jeunes veulent nous avoir à leur tableau de chasse ( salop.. de jeunes , cela respect plus rien), ce qui est très flatteur pour eux (s’ils y parviennent, ce qui reste tout de même assez rare), mais fort fâcheux pour nous…              

Vos billes ne nous touchent que si on en a décidé ainsi (il faut bien vous laisser gagner de temps en temps, sans quoi vous vous lasserait du jeu). C’est sûr. Si on ne se prend pas quelques billes, quel intérêt ?

Cette mansuétude pour vous, pauvres « jeunes airsofteurs, n’a d’égale que ces gestes magnanimes qui caractérisent les Grands de ce monde, dont nous sommes incontestablement les guides…

N’en doutez point, on est là pour durer encore quelques années et il vous faudra de fait compter sur nous pour vous donner le change , pendant qu’on le peut encore…  Et personnellement , j’aime de plus en plus organiser les parties ; imaginer des scénarios qui permettront au gens présent de s’amuser tout en passant un bon moment dans la joie et le fair-play ; tout en se mettant des billes sur le coin de la gueules ( surtout celle des plus jeunes).                     

 

L’airsoft, à l’instar du sexe, nous conserve-t-il une certaine jeunesse ? 

Bien évidem­ment, la question est rhétorique, et n’attend pas votre réponse. 

Mais regarder notre président, il pratique les deux « intensément » (« très intensément »), et il parait avoir toujours 30 ans ….

 

5a00c7429b34b_sundaywarrior.png.f1edac87

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'comprend pas bien le sujet de l'article.

De 18 à 99 ans (ou plus), un airsofteur reste un airsofteur non?

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme la mention sur les TIntin ...de 7 a 77 ans ;)

Papajo ...je te connaissais pas avec une telle plume !  BRAVO .

Je suis 100% d'accord avec tous tes propos , j'adore particuliérement le : "on n’éprouvent pas le besoin de courir bête­ment dans tous les sens." 

Surtout quand tu entends le genoux de Blade faire Couiic couicc à chaque pas.

MERCI pour ce moment (comme dirais l'autre).

Salutations - zitoune

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello

d'abord ce sont pas mes genoux...mais mes c...es, non je rigole, c'est mon foutu holster !!

Etant le plus agé /mûr/ expérimenté/ (rayer les mentions inutiles) de la SWATA j'adhére aux propos de Papa JO et le félicite pour sa plume.

A bientôt sur le terrain les petits jeunes pour vous montrer (si ce n'est déjà fait) de quoi on est capable avec Papa JO (ex. rusher vers un drapeau :-) )

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant